Download E-books Chateaubriand PDF

By Jean-Claude Berchet

Il est né sous Louis XV dans une Bretagne encore féodale ; il est mort en pleine révolution de 1848. Au cours de cette longue lifestyles ont passé les régimes et les constitutions. Il a beaucoup vécu et beaucoup vu depuis Combourg : le Paris révolutionnaire, les Indiens du Niagara, les taudis de Londres, Rome par deux fois, les corneilles de l'Acropole, les murs de Jérusalem. Et au milieu de ces tribulations il a european le temps de devenir le plus grand écrivain de sa génération. C'est aussi le prime "enfant du siècle" à être entré en politique sous l. a. Restauration pour ne plus en sortir. Il en a épousé les vicissitudes sans jamais renoncer à son idéal de liberté aristocratique, qui conjugue los angeles culture et le progrès, los angeles légitimité royale et los angeles citoyenneté, le double héritage de l'Ancien Régime et de l. a. Révolution. C'est dire que pour ses contemporains Chateaubriand fut souvent une énigme. Jean-Claude Berchet reconstitue ce parcours entre le génie littéraire, l. a. vie amoureuse et les passions politiques du grand homme. Au fil des pages se dessine un portrait ethical contrasté : le "bon garçon" de los angeles famille et des intimes, ou le pair de France qui interpelle les rois ; le séducteur irrésistible et le fidèle adorateur de Juliette Récamier ; le poète de l. a. mélancolie ou de los angeles tendresse et le polémiste incisif de l. a. Légitimité. De ce destin singulier que Chateaubriand a voulu styliser dans ses Mémoires, ce livre restitue les aléas imprévisibles et méconnus - autant dire le charme mystery.

Show description

Read Online or Download Chateaubriand PDF

Similar Biography books

Fern: My Story

The much-loved television famous person Fern Britten tells her tale for the 1st time in her Sunday instances bestselling memoir. For years now, Fern Britton has been broadly enjoyed because the presenter ofReady regular prepare dinner, and, extra lately, co-presenter of This Morning with Philip Schofield. by no means one to shrink back from a very good snicker or cry on nationwide television, she has none-the-less by no means mentioned herself to the general public, who prefer to maintain her inner most lifestyles inner most.

Mom: A Celebration of Mothers from StoryCorps

"[Mom] bursts with tales which are unvarnished, unhappy, humorous, clever, and such a lot of all, very actual. " -Chicago Tribune (Editor's selection)  Featuring StoryCorps' so much revealing tales at the topic, mother seems to be throughout a range of expertise to supply a completely unique portrait of motherhood. In conversations among mom and dad and youngsters, husbands and better halves, siblings and buddies, the lifetime of the American mom unfolds.

Virginia Woolf: An Inner Life

Virginia Woolf is likely one of the such a lot influential figures in twentieth-century literature. She used to be unique, passionate, brilliant, devoted to her paintings. but so much writing approximately her nonetheless revolves round her social lifestyles and the Bloomsbury set. during this clean, soaking up booklet, Julia Briggs places the writing again on the heart of Woolf's lifestyles, reads that existence via her paintings, and mines the novels themselves to create a compelling new type of biography.

Marcel Proust: A Life

This booklet is a magisterial account of the lifestyles and occasions of Marcel Proust, one of many maximum literary voices of the 20th century. in keeping with a bunch of lately to be had letters, memoirs, and manuscripts, it sheds new mild on Proust's personality, his improvement as an artist, and his masterpiece looking for misplaced Time (long recognized in English as Remembrance of items Past).

Additional resources for Chateaubriand

Show sample text content

Forty seven. Un des ces � économistes » est goé par Combourg à cette époque : le voyageur anglais Arthur younger. Le tableau qu’il a laissé de l. a. Bretagne rurale, et en particulier de Combourg, laisse apparaître en filigrane ce que peuvent être alors les exigences modernes en matière de tradition, hygiène, voirie, and so on. Voici son témoignage : � Jusqu’à Combourg, le will pay a un point sauvage ; los angeles tradition est aussi peu avancée, du moins pour le savoir-faire, que chez les Hurons. Les gens sont presque aussi sauvages que leur can pay et leur bourg de Combourg est une des localités les plus atrocement revenues qui se puisse voir ; des maisons de terre, pas de fenêtres et un pavé si raboteux qu’il entrave les passants au lieu de les aider. Il y a un château, et qui est habité. Quel est ce M. de Chateaubriant, le propriétaire, qui a des nerfs assez solides pour vivre au milieu de tant de saleté et de pauvreté ? Derrière ce hideux monceau de fumier, il y a un beau lac, entouré par des terres encloses, bien boisées » (Arthur younger, Voyages en France en 1787, 1788 et 1789, première trad. complète et critique par Henri Sée, Paris, A. Colin, 1931, t. I, p. 229). Chateaubriand, qui cite ce passage dans ses Mémoires (XII, 4), mais en donne une traduction à peu près incompréhensible, believe que c’est son père qui est ici visé. Mais younger a traversé Combourg le 1er septembre 1788, deux ans après le décès de René Auguste : le château est alors vide et son (nouveau) propriétaire, Jean-Baptiste, réside à Paris. forty eight. Un appartement fut retenu dans cette purpose au no 479 de los angeles rue des Grands-Degrés (aujourd’hui le no 4 ; immeuble reconstruit après l. a. guerre). C’est là que Mme de Chateaubriand se retirera après l. a. mort de son mari, et que son fils reviendra une dernière fois lui rendre visite au second de son mariage, en 1792. II LE GÉNIE ADOLESCENT Une fois goé Dol, le paysage changea. En lisière des bois, on voyait des bruyères ou des friches ; parfois aussi des semailles de blé noir ou de chétives � avénières » dans lesquelles des paysans qui � ressemblaient à des sauvages » avec leurs cheveux longs et leur casaque de peau de bique, poussaient des cris rauques derrière leur charrue. Çà et là, des charbonniers � conduisaient des records de petits chevaux à crinière pendante et mêlée ». On avançait dans un univers inconnu qui paraissait de plus en plus étrange. Enfin, vers le soir, ce fut comme une apparition, si vivace encore dans le keepsake du mémorialiste que trente-cinq ans plus tard il est obligé de poser sa plume pour revivre dans toute son intensité une scène à laquelle los angeles lumière du couchant donnait un caractère féerique. À quelque distance, on apercevait une bourgade, son église et son clocher. En arrière-plan, � une espèce de lac » que le soleil faisait miroiter. À droite, sur sa rive occidentale, un château gothique se dressait au-dessus des frondaisons comme dans un roman de chevalerie. Laissant de côté le village de Combourg, l. a. voiture tourna au carrefour de los angeles croix de Fouasse pour entrer sous les ombrages du grand et du petit mail.

Rated 4.62 of 5 – based on 48 votes